Nos coureurs

Page

Voici quelques membres motivés de notre équipe:

thumb_DSC_0035_1024Nejib (sur la gauche) a 23 ans et cours avec les gazelles de bruxelles depuis 2016.

Il est venu en Belgique quand les conditions sont devenues mauvaises en Syrie. Il a encore un oncle ici. Nejib a rapidement appris le néerlandais et trouve la Belgique un pays agréable et multiculturel. En Syrie, il a appris à travailler avec des machines agricoles, mais maintenant il veut plutôt faire quelque chose dans le domaine du sport.

« J’aimerais faire du sport professionnel, dit-il. En tant que footballeur dans l’équipe BON, il a entendu parler des Gazelles de Bruxelles et il a en rejoint le groupe. Il y a quelque temps, Nejib a déménagé à Alost, mais il prend toujours le train pour Bruxelles tous les vendredis pour pouvoir courrir avec Les Gazelles. Il pense que son style de vie a changé, parce que  » maintenant je connais plus de gens et je me sens vraiment en meilleure santé. Avec les Gazelles, les entraînements sont très agréables et l’ambiance est bonne quand on fait du jogging ensemble. Les compétitions sont aussi agréables, quand tout le monde s’entraide ! Comme durant les 20 km de Bruxelles : Mohamed m’a donné une tape sur le dos pendant la course. Cela m’a fait du bien. »

Selon lui, le plus grand inconvénient de la course, c’est quand quelqu’un a une blessure. Parce qu’après, tu dois te reposer. A l’avenir, Nejib aimerait apprendre mieux le néerlandais et continuer à faire du sport. « Peut-être qu’à l’avenir, je pourrai ouvrir ma propre école de sport? »

Intervieuw : Noha Fayed

——–

Kopie van DSC_2027

Harry est avec Les Gazelles depuis le début, janvier 2013. D’abord, il avait l’objectif de courir avec eux les 20 km de Bruxelles, c’est ce qu’il a fait. Et on faisait du jogging tous les vendredis dans le parc Elisabeth. Harry fait aussi beaucoup de bénévolat dans le groupe de course. Il est responsable de l’alimentation saine et du soutien pour tout le monde durant les compétitions.

« N’importe qui peut faire de la course à pied, cela ne dépend pas du sexe, de l’âge ou de son passé. Nous nous rencontrons chaque semaine pour courrir ensemble et en même temps nous apprenons à nous connaître. Ces nouveaux contacts sont extrêmement importants pour de nombreuses personnes qui viennent d’arriver en Belgique. Nous ne courons pas seulement pour être en bonne santé. En courant, vous pouvez lâcher prise et oublier. Si vous êtes sous pression, courir peut aider tout le monde à se vider la tête ».

Harry vient à l’entraînement chaque semaine et apporte du thé, de l’eau et des fruits frais avec lui. De cette façon, l’ambiance devient super chaleureuse dans le parc. Pour Harry, une alimentation saine est une source d’énergie et le meilleur exemple d’une habitude alimentaire saine. Harry trouve qu’il est très important de manger et de boire sainement et il veut le transmettre aux coureurs. Son plus grand souhait est que les coureurs en apprennent quelque chose et qu’ils continuent à manger et à boire  sainement.

Intervieuw : Noha Fayed

——–

Abdelileh a 41 ans et cours avec les gazelles depuis le mois de mars.

« Je suis en Belgique depuis le 10 novembre 2014.J’habitais avant au Maroc, à Berkane. J’ai pris mon visa vers la France et après ça je suis venu en Belgique et maintenant j’habite à Bruxelles. »

Il travaillait dans une boulangerie et s’occupait de faire des pâtisseries. Son rêve est de travailler dans le domaine de la coiffure.

« J’ai connu les gazelles de Bruxelles grâce à Veerle, durant les cours de néerlandais. Elle m’a proposé de venir courir avec eux un vendredi. J’ai accepté et je me suis senti bien avec eux. Après ça je me suis inscrit avec les gazelles et je continue de courir avec eux tous les vendredis et je viens aussi à certaines compétitions quand j’ai le temps. J’ai aussi ramené mon frère chez les gazelles, il court maintenant aussi avec nous de temps en temps (mustapha belarbi).

Je  cours pour rester en bonne santé et rencontrer de nouvelles personnes, et j’aimerais un jour pouvoir faire un très bon classement voire être premier dans n’importe quelle compétition.

J’ai beaucoup d’activités, je suis des cours de français et de néerlandais, et je fais aussi du théâtre au centre culturel Markten.

Je fais encore d’autres activités avec « les hommes des marolles » comme par exemple visiter d’autres villes belges, faire de la pétanque, du ping-pong etc.

J’aimerais devenir bénévole chez les gazelles de Bruxelles et les aider dans leurs activités.

J’aime faire beaucoup d’activités et je suis très social, j’aime vraiment faire connaissance avec d’autres personnes peu importe d’où ils viennent et ce qu’ils font dans la vie, je ne fais pas de différence. »

——

mohammed-2L’année dernière, Mohammed est entré en contact avec le club en suivant des cours de néerlandais. Puis il a participé au marathon de Bruxelles et à partir de ce moment-là il a été passionné par le sport. Le 26 mai, il a participé aussi au marathon.

Outre le jogging, Mohammed joue au football deux fois par semaine avec quelques amis « Juste pour s’amuser ». Il considère la pratique du sport importante car de cette façon il reste en forme.

Dans son pays d’origine, le Maroc, Mohammed prenait souvent le vélo. Il y a presque deux ans qu’il n’a plus pris l’autobus ou le métro. Autrement dit, c’est un vrai athlète et il le trouve dommage que les gens qui veulent faire du sport, n’aient pas toujours l’opportunité à cause de raisons pratiques et financières.

——–

frank-2Frank: «Je suis entré en contact avec Camelia grâce à un ami, qui a suivi le même cours. Elle m’a dit qu’il y avait aussi un projet de sport, et je me suis immédiatement informé comment je pourrais participer.

‘Sport keeps me alive’ » dit-il avec enthousiasme! « En plus je dois rester en forme pour mon travail car je suis DJ. En Afrique, j’étais un joueur de football professionnel et je faisais du fitness, surtout l’haltérophilie. Grâce au projet je reprends mes forces, ce qui me fait énormément plaisir. » Il a déjà envie de courir les 20 km de Bruxelles, mais il espère qu’il ne sera pas trop fatigué.

——–


mustafa-2Mustapha
: « En 2009 je suis entré par hasard en contact avec l’asbl Pigment. Maintenant je travaille comme volontaire depuis trois ans chez « Fils de Café Mama », un projet de cuisine hebdomadaire. Je suis également responsable du groupe de fitness, donc j’y suis souvent.

J’adore faire du sport, c’est bon pour la santé. Je préfère faire du sport avec les membres de Pigment car j’y connais déjà quelques personnes et il y a une bonne ambiance. L’année passée, j’ai participé au concours organisé par Foyer, et j’ai fini troisième. Cette année, j’ai mis la barre un peu plus haut, et je participe aux 20 km de Bruxelles, ‘cette fois-ci pour gagner’, » ajoute-t-il en riant.