Pourquoi courir

Page

Faire du sport c’est sain! Il est d’ailleurs important pour tout le monde de bouger suffisamment. Malheureusement, ce n’est pas évident pour tous. Les personnes vivant sous le seuil de pauvreté, les primo-arrivants ou les sans-papiers ressentent souvent une barrière qui les empêche de participer aux initiatives sportives présentes. Voilà pourquoi nous avons fondé  ‘Les Gazelles de Bruxelles’ en février 2013.

Pourquoi courir? Pour les 4 raisons suivantes:

1. Courir, c’est bon pour la santé
La course, c’est sain! Courir est la manière la plus aboutie pour travailler la condition. Aucun autre sport ne procure un effet d’entraînement aussi rapide. Il détend, il détresse, il suscite rapidement de l’énergie et il procure un sentiment de satisfaction. Il renforce la confiance en soi et la condition physique. Il a déjà été prouvé que pendant la course des neurotransmetteurs, des hormones du bonheur, sont libérés. La course est même utilisée comme thérapie contre une mini dépression ou contre des symptômes plus graves de dépression et de troubles anxieux. L’exercice régulier augmente l’initiative et l’assertivité.

2. La course n’est pas chère
La course ne coûte presque rien. Chez les Gazelles de Bruxelles il n’existe pas d’obstacle financier à la participation. Aucune cotisation d’inscription ne doit être payée. Ceux qui ont des revenus, payent l’inscription pour une course à pied ou un petit montant pour le T-shirt. Les gens sans revenus ne payent rien ou une contribution symbolique. Notre organisation est à la recherche de sponsors pour les frais supplémentaires, comme les numéros d’inscription, les chaussures de sport ou les vêtements de course pour celui qui en a besoin.

3. Courir, un sport d’équipe
Il n’y a rien de plus amusant que de courir en groupe. La motivation de l’équipe fait qu’on enfile à chaque fois les chaussures de course. Il y a de la régularité, un but partagé, une passion commune. Pendant la course on apprend à connaitre les autres de façon spontanée. La course brise les barrières entre les hommes et crée des amitiés sportives. Les Gazelles de Bruxelles est une organisation diversifiée et multiculturelle, qui ne catégorise pas mais qui intègre tous ses membres. En incluant des connaissances bruxelloises qui n’appartiennent pas au public cible, on stimule aussi la cohésion sociale et l’élargissement du réseau d’amis. Quand on court, les origines, la culture, le vécu, le parcours scolaire et la langue n’ont pas d’importance. On se surpasse en groupe pour se sentir bien ensemble.

4. La course nous met sur la bonne route
Les coureurs sont des endurcis. Courir nous apprend de la façon la plus simple que la persévérance est satisfaisante. Le sentiment de satisfaction après une bonne course ou après l’entraînement et le succès pendant la course motivent. On devient meilleur en faisant du sport. En s’entraînant de façon hebdomadaire, on donne de la structure au quotidien. Cette énergie positive est bénéfique pour notre public cible. Le statut, l’estime et la confiance en soi sont d’une façon ou d’une autre toujours affectés par les expériences négatives du passé. Notre public cible doit faire face à beaucoup d’obstacles et surmonter beaucoup d’épreuves. Pour pouvoir se remettre sur pied et aller de l’avant, il faut avant tout croire en soi. La course nous aide à regagner confiance en nous-mêmes.